Dragons d'un bayou perdu

Et tous contre un...

Où le sous-titre est plutôt prévisible

Sur le coup du signal télépathique, les cinq compagnons avaient activé simultanément leurs focus pour le rituel d’ubiquité. Chacun d’entre eux se retrouva entouré de ses quatre alliés, de sorte que chacun des compagnons soit présent simultanément en cinq points de l’espace.

Les cinq clones d’une même personne partageaient énergie et ressources, mais n’avaient autrement aucun moyen de communiquer entre eux. Seuls les cinq aventuriers originaux étaient encore reliés par le rituel de télépathie d’Alexias.

L’Azzit original indiqua rapidement comment se déroulait le combat avec l’équipage de minotaures du Nécrophore. Depuis la vision de la veille, les parents d’Arkos avaient encore pris du volume, ce qui s’expliquait probablement par le fait qu’il ne restait plus que trois de la dizaine de marins minotaures présents la veille et qu’autant de crânes avaient été ajoutés à la pyramide que l’officier draconien venait de détruire. Luttant contre les contre les montagnes de muscle que Gallder et Lana de-Braca étaient devenus tout en évitant les coups de harpons des trois marins et les attaques opportunistes des raies volantes de la Mer d’Istar, le groupe parvint à neutraliser les cinq derniers minotaures. À la chute de chaque marin possédé, un grand serpent volant transparent était libéré, qui semblaient être des parties de l’avatar de Nihal. Se téléportant à gauche et à droite et résistant à tout sauf les attaques les plus fortes, ils furent néanmoins éliminés.

Au même moment, Alexias se posait avec l’aide de Pégase sur le pont du Mistral parti à la dérive. Les corps des quelques marins encore en vie la veille étaient éparpillés un peu partout. La bisbille semblait avoir éclaté entre Eldred Steelbrim, maintenant encore plus insectoïde, et Martine Laschaar, épaulée par un Samm Vardan géant à six bras. Dans l’eau, de part et d’autre du bateau, les elfes Marianna etMerianna observaient, recouvertes d’algues et de tentacules. Ne souhaitant pas qu’un de leurs anciens alliés en tue un autre et ne pouvant délayer l’activation du rituel, Alexias conjura les clones de ses alliés pour mettre hors d’état de nuire les monstres qu’étaient devenus leurs amis. Eldred faillit bien se noyer en tombant sans connaissance au-dessus de l’eau, mais Azzit plongea pour l’en sortir. Encore une fois, à chaque possédé assommé, un gros serpent translucide était libéré, mais tous furent également abattus.

Toujours au même moment, Arkos avait activé son focus dans les bois où se trouvaient les Lor-Tais de la tribu de Cabiyari. Yucuna et ses enfants semblaient indemnes physiquement, mais le reste de la tribu, le chef Borom en tête, avaient le teint gris, des poils abondant et une mâchoire proéminente, entre autres choses. Pendant le combat qui s’ensuivit, Borom agita son bâton sur lequel était piqué la tête réduite du chamane Arawan, mentor de Cabiyari. L’esprit d’Arawan apparut pour s’en prendre à son ancien apprenti. Les Lor-Tais semblaient croire que c’était les autres qui étaient possédés par des aberrations et ils n’hésitaient pas à les frapper violemment, soi-disant pour les guérir. Azzit cracha des flammes dans le tas pour faire tomber la majorité des guerrier tandis qu’Arkos et Kelsea, à leur grand regret, s’en prenaient aux enfants., Cabiyari finit par faire tomber sa femme, son chef et son mentor pour, encore, forcer le groupe à éliminer les grands vers invisibles. Après la bagarre, Cabiyari ramassa la tête d’Arawan. Non sans l’insulter, son esprit lui promit de l’aider dans sa quête.

Simultanément, le Cabiyari original sortait des sous-sols étranges du Château Aerie. Repéré à temps par Valantinius et Lyastra, ceux-ci bloquèrent la porte d’entrée du château pour protéger Mya, Valya et Jenn, qui jouaient jusque-là dans la cour. Valentinius tenta de convaincre Alexias que Kang et les draconiens se servaient des habitants de Robann et de Krolan, leur affirmant même que Kang avait l’intention de transformer le château en forteresse volante. Les compagnons avaient cependant appris à faire confiance aux idées du gouverneur et, sachant la famille d’Alexias possédée, ils foncèrent dans le tas. Pendant que ses compagnons se concentraient sur l’ancien Chevalier de l’épine, Cabiyari empala Lyastra contre un mur et coinça les trois autres dans une zone de vignes, ce qui permit à Kelsea de passer au corps à corps avec sa sœur. C’est Alexias qui cette fois dut assumer la lourde tâche d’assommer ses demi-sœurs, libérant plus de vers éthérés, qui furent eux aussi éliminés.

En même temps, Kelsea conjurait ses alliés au rez-de-chaussée de la tour de garde au sud-ouest de Robann. Le commandant Chaghra maudit les compagnons les uns après les autres, les recouvrant de puissantes flammes noires mais, sous la direction d’Azzit, chacun parvenait à les éteindre en quelques instants, parfois avant même qu’elles n’aient eu le temps de brûler la peau de leurs victimes. Cinq vers transparents furent là encore libérés et s’attaquèrent aux compagnons mal en point, mais il fallut moins d’une minute pour s’en débarrasser.

Une fois les ennemis hors d’état de nuire, les cinq compagnons stoppèrent rapidement le rituel d’ubiquité. Chacun se retrouva alors seul, là où il avait convoqué les clones de ses alliés, face à une poignée d’anciens alliés inconscients et autant de serpents translucides. Dans la série de combats simultanés, chacun des protagonistes avait perdu près de quatre années de vie.

Toujours en contact télépathique, les héros discutèrent de ce qui devait être fait ensuite. Les alliés qu’ils venaient de combattre semblaient avoir retrouvé leurs esprits, même si ceux qui avaient été déformé par les aberrations célestes ne montraient pas le moindre signe de reprendre leur forme normale. Alexias demanda qu’on rapporte tous les serpents de Nihal à Robann pour qu’on y essaye de les bannir. Étonnamment, dès que deux des créatures entraient en contact, elles fusionnaient pour n’en former qu’une seule. Plusieurs heures plus tard, ce sont cinq vers transparents qui furent ramenés à Robann, là où ils fusionnèrent à nouveau en un seul et où Alexias et ses compagnons répétèrent le long rituel permettant de renvoyer les aberrations vers le cosmos.

Le plan de Nihal et Caiphon pour empêcher les héros de Robann d’agir contre eux avait échoué. L’échec était d’autant plus lamentable qu’il ne restait plus que Caiphon parmi les aberrations envoyées sur Krynn par Allabar. Par contre, personne n’avait la moindre idée d’où ce monstre pouvait se trouver à présent. Sans qu’il n’y ait urgence, il fallait tout de même se dépêcher de s’en débarrasser. Après tout, dans moins d’un an et demi, Allabar ramènerait toutes les aberrations bannies par le groupe de Robann. Et à en croire les révélations de Tomas Bombyx, la planète naine profiterait de l’occasion pour envoyer plus que les six aberrations qui maltraitaient les habitants d’Ansalon depuis quelques années.

Alors que tout le monde se préparait à aller se coucher après une journée plus qu’épuisante, Alexias et Azzit furent visités par le fantôme de Solostaran Kanan, l’ancien orateur du Soleil de Qualinesti. S’adressant aux deux guerriers d’un ton un peu condescendant mais tout de même empreint de respect, il affirma qu’ils avaient entre leurs mains l’épée de son fils aîné Porthios, l’armure de son fils cadet Gilthanas et la cape de sa fille Laurana. Reconnaissant qu’ils s’en étaient montré dignes jusqu’ici, Solostaran les exhorta à continuer de lutter honorablement contre les aberrations célestes tout comme ses enfants l’auraient fait.

Comments

Borris

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.