Les Âges de Krynn

L’histoire de du monde sur Krynn est généralement divisée en cinq grandes périodes appelées Âges. Les Âges sont connus de tous les habitants d’Ansalon, et fréquemment utilisés dans ses livres et légendes.

Premier âge – Âge de la création (Age of Starbirth)

Du premier âge de Krynn, on ne garde que des légendes et des histoires transmises par tradition orale au cours des millénaires. L’Âge de la création commence aux débuts des temps, quand les dieux arrivèrent et forgèrent le monde. Les dragons métalliques et chromatiques furent créés et, beaucoup plus tard, les premiers humanoïdes: ogres, elfes et humains.

Deuxième âge – Âge des rêves (Age of Dreams)

Le deuxième âge du monde commence environ 9000 ans avant le Cataclysme, quand les ogres, elfes et humains commencent à devenir sédentaires et fondent les premières cités. C’est pendant cet âge que se manifesta pour la première fois le Graygem, pierre magique infusée de l’essence même du Chaos, engendrant l’apparition éventuelle des nains, gnomes, kenders, goblinoïdes et autres races.

Alors que la fraction habitée du continent augmente de plus en plus, le Deuxième Âge voit les premières guerres de l’histoire, ainsi que la création des premières nations des elfes, nains, minotaures, humains, et même kenders. C’est également au cours du Deuxième Âge que seront créés l’Ordre de Haute Sorcellerie et l’ordre des Chevaliers de Solamnia, un groupe de chevaliers rebellés contre l’empire d’Ergoth, qui occupait alors tout l’ouest d’Ansalon.

Le Deuxième Âge se termine par ce qu’on appellera la Troisième Guerre des Dragons, allant de 1060 à 1018 avant le Cataclysme, au cours de laquelle le chevalier de Solamnia Huma Dragonsbane se sacrifia pour repousser Takhisis et l’empêcher de venir sur Krynn.

Troisième Âge – Âge de la puissance (Age of Might)

Après la défaite de Takhisis dans la Troisième Guerre des Dragons, les forces du mal se trouvèrent grandement affaiblies, entraînant une période de paix relative. Après le morcellement de l’empire d’Ergoth, c’est la nation d’Istar, située dans l’est d’Ansalon, qui gagne peu à peu en importance, jusqu’à devenir la principale puissance du continent à partir du cinquième siècle avant le Cataclysme.

En 280 PC, Istar se proclame comme le centre moral du monde, et nomme un roi-prêtre comme dirigeant. Avec les années, les autorités d’Istar deviennent de plus en plus arrogantes et déterminées à faire triompher les forces du bien. En 118 PC, le roi-prêtre dresse un liste d’acte mauvais condamnables par la mort ou une sentence à purger dans les arènes de gladiateurs. En 94 PC, le roi-prêtre suivant déclare certaines races comme irrémédiablement mauvaises. Alors que l’empire d’Istar continue de prendre de l’expansion, la tension monte avec les elfes et surtout avec les mages de l’Ordre de Haute Sorcellerie.

Au sommet de la puissance d’Istar, le roi-prêtre Beldinas déclare la guerres à l’Ordre de Haute Sorcellerie, guerre qui ne s’arrêtera qu’après la destruction de deux des cinq tours, quand les mages acceptent de s’exiler dans la tour de Wayreth, la plus lointaine et isolée des trois tours restantes. Beldinas déclare ensuite les pensées mauvaise comme égalant des actes mauvais et engage des mages renégats pour lire les pensées des gens. Dans son souhait d’éliminer le mal de Krynn, Beldinas tente de s’élever au rang de dieu. Pendant des jours, les dieux de Krynn envoient des signes pour alerter les gens de Krynn. Le roi-prêtre continuant ses préparation, les dieux quittent Krynn et déclenchent le Cataclysme: ils envoient une montagne de feu sur Istar, la coulant au fond des mers. L’impact déchire le continent d’Ansalon, créant de nouvelles mers et asséchant des régions autrefois fertiles. Un nombre incalculable de vies sont perdues au cours de l’événement.

Quatrième Âge – Âge du désespoir (Age of Despair)

Pendant plus de trois siècles suivant le Cataclysme, Ansalon est plongé dans un profond âge des ténèbres. Sans magie divine pour aider à lutter contre les famines et épidémies résultant du Cataclysme, la majorité des peuples se referment sur eux-mêmes.

Éventuellement, Takhisis revient secrètement sur Ansalon et organise la création d’une armée de dragons chromatiques, ogres, humains et goblinoïdes. Prenant le continent par surprise, les forces de Takhisis parviennent facilement à prendre le contrôle de la moitié est d’Ansalon. Au cours de la guerre qui suivit, appelée Guerre de la Lance, les dragons, que plusieurs croyaient disparus depuis le Cataclysme, réapparurent aux yeux de tous. Plus important encore est la redécouverte des dieux et le retour de vrais clercs.

Les forces du biens réussirent éventuellement à vaincre l’Armée des Dragons et suivirent trente années de paix. En 383 AC, cependant, le Graygem fut brisé, libérant l’avatar du Chaos sur Krynn. Les armées du bien et du mal s’unirent pour le vaincre, mais les dieux disparurent par le fait même et, avec eux, la magie des clercs et des mages.

Cinquième Âge – Âge des mortels (Age of Mortals)

Avec la disparition des dieux, les gens d’Ansalon on cherché de nouvelles sources de magie pour remplacer celles disparues. C’est ainsi que furent découverts le mysticisme et la sorcellerie primale. Dans les premières années du Cinquième Âge, un groupe de dragons chromatiques gigantesques arrive sur Ansalon. Suivant leur initiative, les dragons du continent commencent à s’attaquer les uns les autres, pour enfin se séparer le territoire en régions chacune contrôlée par un grand dragons.

Leur règne durera jusqu’à l’arrivée de Mina, une fille mystérieuse dotée de pouvoirs comparables à ceux des plus puissants clercs des âges précédents. Il sera révélé que ses pouvoirs viennent de Takhisis, qui avait subtilisé le monde aux autres dieux après le conflit contre Chaos. Apprenant enfin la supercherie, les autres dieux rejoignent Krynn. Pour punir Takhisis de sa duplicité, les dieux enlèvent son immortalité à Takhisis, le dieu du bien Paladine sacrifiant la sienne pour que l’équilibre soit maintenu. Takhisis est rapidement tuée, et Mina emporte son cadavre avec elle.

Avec les dieux reviennent les magie d’autrefois, prières des clercs et sorts des mages de la Haute Sorcellerie. Cependant, les nouvelles formes de magie sont solidement implantées à ce point, et nombreux sont ceux qui n’osent plus faire confiance aux dieux, eux qui sont disparus moins d’un demi-siècle après être partis pendant trois cents ans.

Les Âges de Krynn

Dragons d'un bayou perdu Borris