Dragons d'un bayou perdu

Comment planifier un coup d'état

Après avoir secouru Kang des geôles de Teyr, les compagnons de Robann se sont empressés, avec l’aide de sa compagne Fonrar, de l’emmener discrètement à l’extérieur de la ville. Alors que cette dernière restait dans la capitale pour ne pas éveiller les soupçons, Kang suivit ses libérateurs jusqu’à la vilel de Robann.

Impressionnés par le succès des compagnons, le groupe mené par Jenn Eigersonn et Eldred Steelbrim met de côté son plan d’invoquer des diables pour aller libérer les prisonniers de la ville. Avec l’aide de Kelsea Eigersonn, d’Alexias Mordren et du génie militaire de Kang, la libération se fait rapidement et sans effusion de sang. Seule Kara Sivert est laissée à croupir au fond de sa cellule.

Profitant du momentum ainsi acquis et de la tombée de la nuit, Azzit Kas part infiltrer le quartier général du Commandant Chaghra en compagnie de Kang. Se servant de sa ceinture magique pour neutraliser l’aurak envoyé par Slith, Azzit met Chagra au pied du mur pour le forcer à choisir son camp.

Quelques instants plus tard, Chaghra est aperçu montant sur le toit pour sonner l’alarme. Avertissant tous les soldats en ville qu’un groupe d’elfes à la solde du traître Kang se cache dans les bois à l’extérieur des murs, et laissant entendre que les dépouilles appartiendraient à quiconque les abattrait, il laisse sortir les soldats les plus enthousiastes à l’idée de chasser de l’elfe avant de faire fermer les portes de la ville. Les murs de Robann, restaurés plusieurs années auparavant par le corps teyrien des ingénieurs sous la supervision de Kang lui-même, empêche toute tentative de la part de ses ennemis de pénétrer à l’intérieur.

Les quelques soldats refusant de désobéir à la loi martiale malgré les ordres de leur commandant sont vite placés en garde à vue dans les chambres converties en cellules de l’auberge du Magnolia. La ville est dès lors prête à supporter un siège si nécessaire. Suivant l’ordre de libérer les navires arraisonnés, la seule entrée ouverte de la ville devient le port sur le Miremier.

Après un court voyage à bord du bateau d’Arkos Stormborn, Cabiyari et Azzit escortent Kang dans le Grand marais protégé par Mohrlex et en profitent pour négocier l’achat d’un groupe de wivernes appartenant aux bakalis servant le dragon noir, dans le but de former une milice d’élite dans la plus grande ville humaine de Teyr. Kang et Mohrlex discuteront ensemble de longues heures dans un entretien dont le contenu n’est connu de personne d’autre.

Après avoir ramené Kang à Robann, Cabiyari et Alexias se rendent à Kalaman sur le dos de Jolt pour renouer contact avec les agents de la Légion d’Acier, suivis par un Azzit volant de ses propres ailes. Synchronisant leurs actions pour optimiser l’utilisation du temps qui restait, Kelsea et Arkos retournèrent au centre de la mer d’Istar, là où était récemment réapparu le maelström.

Fruit de négociations avec la prêtresse Jennetta Aurrafil au temple de Shinare de Kalaman, Alexias leur envoya un message télépathique indiquant les coordonnées d’un cercle de téléportation dans la ville de Kalaman. Utilisant un parchemin magique préparé par Cabiyari, les deux pirates plongèrent sous la mer accompagnés de Samm Vardan, Jenn et de Khayr de-Aldin. Évitant les bancs de requins et l’antre du béhir, le groupe se rendit directement dans la section des ruines abritant le capitaine Skull, son équipage, de même qui celui de Khayr de-Aldin. Connaissant les lieux et le style de combat du maître des lieux, il ne fallut pas longtemps pour venir à bout du sinistre capitaine.

Utilisant un autre parchemin magique, celui-là préparé par Alexias, tous les prisonniers des ruines d’Istar furent amenés sains et saufs dans la ville de Kalaman. Les compagnons de Robann revinrent donc de leur expédition accompagnés d’une vingtaine de marins minotaures, d’autant d’agents de la Légion d’Acier et de deux fois plus de guerriers Lor-Taï recrutés par Cabiyari pour aider à patrouiller la large bande de marais bordant Robann du côté de la baie. Tout ce monde n’eut pas la moindre difficulté à revenir jusqu’à Robann par la route d’Haekel.

Tout était prêt pour faire de Robann le point de départ de la réclamation de Teyr mais, après deux semaines, la nouvelle de l’évasion de Kang était parvenue jusqu’aux oreilles du général Slith et ses agents avaient retrouvé sa trace jusqu’à Robann. Au moment où les compagnons revenaient en ville, un régiment quittait la capitale pour aller mater la rébellion naissante.

Comments

Borris

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.