Dragons d'un bayou perdu

Le sentier de la guerre

Où on fait quelques prisonniers

La poussière retombant, on commença à apercevoir la créature sortie de sa prison. Il s’agissait d’Un être humanoïde presque entièrement noir, que la lumière des torches n’éclairait pas le moindrement, dont la silhouette était ponctuée de minuscules taches lumineuses semblables à la voute étoilée. Ce fut alors que quelques-uns des compagnons l’identifièrent comme une manifestation d’Acamar, l’étoile morte détruisant tout ce qui s’en approche. Plus que jamais, son aura attirait vers elle tout ce qui se trouvait dans les environs. Les débris de pierres s’agrégeaient sur la créature pour lui fournir une armure de roches tournoyantes et une partie d’entre eux prirent feu, donnant naissance à un éclat de flammes. Le cadavre du chevalier solamnique subit le même sort, se relavant sous les traits d’une créature enflammée maniant le feu comme une arme.

Le solamnique enflammé commença le bal en immolant Alexias puis en le faisant basculer vers le sous-sol où le trouvait l’avatar d’Acamar. Ce dernier ne se retint pas et commença à compresser Alexias de tous ses pouvoirs. Le reste du groupe se dépêcha d’en finir avec le cadavre du chevalier solamnique pour enfin sauter dans le trou et venir en aide à leur allié. Gardant l’éclat de flammes pour le dessert, ils pressèrent tous dans le nuage de débris entourant la créature d’Acamar et parvinrent de peine et de misère à remporter la victoire. Lançant le rituel trouvé dans la voute de l’Ordre du sigil, les compagnons parvinrent à bannir la créature et à la renvoyer dans les cieux d’où elle était tombée.

L’aura d’attraction du monstre ayant fragilisé le plancher du sous-sol, il ne fallut pas longtemps avant qu’il ne s’effondre à son tour. Ce faisant, le trou ainsi créé révéla une voute remplie de trésors et de richesses, probablement scellées là depuis l’Âge de l’empire d’Istar. Ramassant tous ces artéfacts anciens, le groupe s’installa pour la nuit avant de reprendre la route vers Robann.


Sur le chemin du retour, les compagnons tombèrent sur un groupe d’une vingtaine de soldats de Nereka positionnés à l’endroit même où Azzit et le capitaine Chaghra avaient décidé d’organiser la construction d’une première tour de garde. Les tentative de prendre la bataillon par surprise ayant échoué, les deux groupe se trouvèrent à foncer l’un vers l’autre. Si quelques morts furent à déplorer du côté des Nérakais, en majeure partie suite au actions d’Alexias et Kelsea, quinze d’entre eux furent faits prisonniers. Les soldats avouèrent être là pour tendre une embuscade aux draconiens qui viendraient jeter les bases de la futur tour de surveillance. Leur supérieur étant sur le point d’arriver, les compagnons acceptèrent de détacher le compagnon de Chester qu’ils avaient fait prisonnier pour le laisser surveiller les soldats de Neraka après lui avoir fait jurer sur son honneur de ne pas tenter de s’enfuir.

Comme de fait, l’officier en charge du camps, une chevalier du crâne, arriva bientôt, flanquée de deux soldats en armure de plaques et montée sur un destrier noir à la crinière enflammée projetant un nuage de fumée. Les deux gardes du corps se révélèrent être des érinyes, diables de la furie, et la monture était elle aussi une créature conjurée des Abysses. Cachés dans les broussailles, Kelsea et Azzit eurent l’avantage de l’effet de surprise sur elle. Malgré ses pouvoirs mystiques, Kara Sivert ne parvint pas à forcer ses adversaires à abandonner le combat et se ramassa elle aussi prisonnière. Questionnée, elle avoua recevoir des informations d’un traître à l’intérieur de Robann, allant même jusqu’à révéler qu’il s’agissait d’un lieutenant de l’armée draconienne, et qu’il avait pour mission imminente d’éliminer le maire de la ville, Garath Durne.

Pressés de rejoindre Robann, mais ne sachant pas que faire avec les seize prisonniers, les compagnons contactèrent Hiyan Lobcrow, qui arriva quelques heures plus tard accompagné d’Eldred Steelbrim et de l’équipage du Nécrophore. Libérés de leur fardeau, les six aventuriers purent enfin entrer dans la ville de Robann dans le but de confronter le traître.

Comments

Borris

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.