Dragons d'un bayou perdu

Sus à Slith

Où on renverse un gouvernement

Désirant mettre fin au régime de Slith avant que le siège de Robann ne dégénère, les cinq compagnons pourchassant les aberrations venues des étoiles se mirent secrètement en route vers la capitale. S’il fut longuement question d’amener des alliés supplémentaires – ou encore Kang lui-même – avec eux, la décision finale fut de n’y aller qu’à cinq, avec Tassergal les suivant de loin du haut des airs.

Alexias infiltra la ville en se faisant passer pour un apprenti magicien et se rendit tout droit vers l’herboristerie de Thesik, suivant les conseils de Fonrar. Après s’être entretenu un long moment avec le conjoint de Thesik, Artisanthax, Alexias se fit poliment demander de partir, sous prétexte que Thesik n’acceptait pas de traiter avec des chevaliers de Neraka. Alexias se défendit d’être un Nérakais, mais Artisanthax lui demanda alors pourquoi un membre de la police secrète l’avait suivi et montait la garde devant le magasin.

Alexias put tout de même rencontrer la célèbre Aurak après une longue attente. L’entretien avec elle permit de mettre au clair plusieurs données à propos de Slith. Celui-ci passait une bonne partie de ses journées au bastion à gérer le pays, une tâche qui ne lui plaisait guère et qu’il quittait volontiers pour aller effectuer des inspections-surprises dans les bâtiments militaires. De nuit, il logeait comme avant dans son perchoir, au sommet d’une des sept tours de la muraille encerclant Teyr.

Armé de ces informations, Alexias s’en alla rejoindre ses compagnons, mais pas avant que Thesik ne fasse apparaître une illusion de lui pour leurrer l’agent des services secrets vers la mauvaise direction. Thesik annonça qu’elle s’arrangerait aussi pour que Hanra et Shanra, les deux conjointes de Slith, ne se trouvent pas dans la tour lors de la confrontation inévitable qui allait suivre.

Faisant le tour de la ville assez loin pour ne pas être repérés, les compagnons se rendirent jusqu’à l’arrière du perchoir de Slith. Azzit Kas s’envola dans la nuit pour aller en éclaireur. Avec l’aide de Kelsea Eigersonn, Azzit se débarrassa des gardes sur le mur.

Au prix de grands efforts, Kelsea grimpa la tour furtivement, esquivant le regard de gardes sur le mur, pour se rendre aux quartiers de Slith au dernier étage. L’intérieur semblait aussi vide que calme, mais Kelsea entrevit une étrange créature à l’allure grotesque pénétrer dans la pièce centrale. Attachant une corde dans l’angle mort de la tour, elle fit grimper Arkos Stormborn tandis que Jolt emmenait Cabiyari et Alexias sur le toit.

Glissant jusqu’à la plateforme devant la porte, le groupe se faufila dans les appartements de Slith. Loin d’être vide, la place grouillait de créatures hideuses: deux humanoïdes verdâtres dotés d’un immense œil hypnotiseur, un grand animal reptilien sans yeux mais au cri puissant et une sorte de poisson recouvert de tentacules. Au centre de cette ménagerie se trouvait une masse gélatineuse couverte de dizaines d’yeux, de bouches et de tentacules. Heureusement pour les compagnons, les créatures ne semblaient pas se préoccuper d’épargner leurs alliés et se blessèrent les uns les autres à plusieurs reprises. Cela permit d’en venir à bout et de pouvoir examiner les lieux plus attentivement.

Kelsea tomba vite sur la galerie de trophées de Slith et en glissa subtilement quelques-uns dans son sac magique. Parmi les objets, il y avait l’étendard avec lequel Azzit avait rallié les troupes lors de la bataille de Sanction quand Slith et Kang avaient mystérieusement disparu.

Couverte de sang et de mucus, la résidence ne montrait que peu d’indice. La seule chose qui mit la puce à l’oreille fut la présence d’un symbole des dévots de Khellendros dans la chambre à coucher de Slith. Si l’église ne faisait pas partie des groupes d’influence envoyant des agents au bastion selon les information de Fonrar, comment ce symbole se serait-il retrouver là?

Suspectant que Slith puisse être de mèche avec Herzog, le groupe d’aventuriers redescendit au bas de la tour et se se rendit discrètement jusqu’à l’église de Khellendros récemment établie près du centre de Teyr.

La porte barrée ne fut qu’une simple formalité pour Kelsea. À l’intérieur, Slith et Herzog discutaient entourés de deux sivaks difformes. Slith était en train d’expliquer qu’il pouvait conjurer quatre autres créatures pour Herzog mais que, cette fois, il devrait les conserver dans le but de se bâtir une force de frappe notable. L’aurak semblait clairement être en position d’infériorité dans l’échange.

Refusant de laisser un Slith possédé conjurer quoi que ce soit, les autres compagnons firent irruption dans la chapelle. Le général et ses gardes du corps n’hésitèrent pas à foncer dans le tas, mais Herzog tenta de se faufiler pour attaquer par derrière. Azzit s’interposa et lui fit comprendre que ce combat était trop gros pour lui. Plutôt que de se rendre, l’aurak tenta de s’enfuir à toutes jambes.

À quelques pas de là, Kelsea s’acharnait sur les gardes pendant que le reste du groupe tentait de maîtriser Slith sans trop le blesser. Quand il fut assez sonner pour se faire plaquer au sol, on lui administra un somnifère qu’Alexias avait obtenu de Thesik. Azzit et Arkos continuèrent à le tenir au sol le temps que la concoction fasse effet.

Pendant ce temps, Cabiyari avait invoqué sa zone de vignes pour retenir Herzog, mais ce dernier usa de sa magie pour se téléporter à l’extérieur du temple. Alexias le suivit et, le prêtre ne parvenant pas à le dominer, le légionnaire abattit Herzog. Comme tout aurak à l’article de la mort, il s’enflamma et chargea son adversaire. Cabiyari le scella dehors en faisant apparaître un mur de pierre et, après quelques coups de griffes, on entendit une énorme déflagration.

Celle-ci fut cependant vite suivit par une voix caverneuse remerciant les compagnons de l’avoir affranchie d’un hôte trop difficile à contrôler. Ayant pu déterminer sa prochaine cible, la voix laissa entendre qu’elle se dirigeait maintenant vers le sud.

Alors que le mur de pierre cédait peu à peu, on ne vit qu’un humanoïde violet couvert de chitine et de tentacules s’éloignant vers les portes de Teyr en galopant. Avant de pouvoir partir à ses trousses, le groupe entendit un gargouillis provenant de plusieurs recoins du temple. De plusieurs nuages bouillonnants aux couleurs primaires, quatre grandes créatures à l’allure de crapauds bipèdes sortaient pour répondre à l’appel antérieur de Slith.

Comments

Borris

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.