Jenn Eigersonn

Description:
Bio:

Pendant la Guerre des Âmes qui ravagea Ansalon en l’an 421, l’invasion de Sanction par Mina et son armée de morts-vivants emporta cruellement la famille de Jenn Eigersonn et fit d’elle et de sa petite sœur Kelsea des orphelines avec nulle part où aller et personne pour veiller sur elles. Après quelques semaines passées à dormir dans la rue et à faire les poches des passants pour se payer à manger, les deux filles se sont vues recrutées par la troupe de saltimbanques itinérants d’Eldred Steelbrim. Il ne fallut que quelques semaines aux deux filles pour adopter la troupe comme leur deuxième famille, mais aussi pour se rendre compte que le groupe d’artiste vivait bien plus des fruits de vol à la tire et de cambriolages que du prix d’entrée de ses spectacles, une tâche pour laquelle les deux filles Eigersonn furent vite mises à contribution. Tandis que Kelsea développait ses talents d’acrobate, Jenn se faisait montrer tous les tours de prestidigitation capables de monopoliser l’attention du public, de sorte que les gens ne se rendent pas compte de ce qui se déroule de l’autre côté.

Un peu moins de deux ans plus tard, lors d’un arrêt dans la ville de Hangman Harbor, les choses ont mal tourné comme jamais auparavant. Informés des activités criminelles de la troupe, les gardes de la ville sont débarqués en grand nombre en tirant dans le tas sans prendre la peine de poser de questions. Une dizaine de saltimbanques y ont laissé la vie et, dans le chaos de la déroute hors de la ville, plusieurs autres se trouvèrent séparés de la troupe. Quelques heures après l’événement, Jenn a pu retrouver Eldred et la majorité des survivants, mais pas sa sœur Kelsea, qu’elle avait vue pour la dernière fois alors qu’elle s’effondrait après avoir reçu un carreau d’arbalète dans le dos. Le cœur lourd, le groupe de survivants marcha vers le nord jusqu’à la ville de Robann où plusieurs choisirent de s’installer de façon permanente. Pour sa part, Jenn se vit offrir l’opportunité de pousser ses tours de magie au niveau supérieur en devenant apprentie pour un mage vivant à Krolan, à une journée de voyage de Robann. Partageant son temps entre les deux villes, Jenn se lia d’amitié avec le fils d’un chevalier de Neraka. Orphelin de père, réfugié à Robann après avoir fui Taman Busuk, et né la même année que Jenn, leur relation grandit petit à petit au long des séjours de Jenn à Robann, jusqu’à ce que, quelques années plus tard, les deux jeunes gens deviennent amants puis, plus tard encore, amoureux.

En 431, Jenn se fit dire qu’elle avait appris tout ce qui lui était possible d’apprendre en tant qu’apprentie magicienne. Son maître s’apprêtant à quitter Krolan de façon permanente, il lui expliqua simplement que, si elle voulait pousser sa formation plus loin, elle n’avait qu’à aller le retrouver à la Tour de Haute Sorcellerie pour y passer son test. Partant à cheval sur la route d’Haekel dans le but de rejoindre la Tour de Haute-Sorcellerie récemment apparue dans les plaines de Nightlund, Jenn aura la malchance d’être attaquée par une entité surnaturelle et de se faire posséder, cédant de plus en plus au contrôle d’une créature la poussant à semer le chaos tout autour de la nation de Teyr. Le contrôle rompu lorsqu’elle tenta de s’attaquer à rien de moins que l’ancien dragon noir Mohrlex, Jenn recouvra ses esprits après plus d’une semaine de convalescence. Plus confiante, malgré ses épreuves, dans sa décision originale, elle a depuis rejoint la Tour de Haute-Sorcellerie de Nightlund dans le but d’y passer son test.

Bien qu’éprouvant pour elle, le test fut néanmoins couronné de succès. À son grand désarroi, Jenn se vit remettre un ensemble de robes noires. N’ayant d’autre choix que de se soumettre au résultat du test, elle accepta humblement et resta en Nightlund plusieurs semaines pour parfaire son enseignement auprès de Dalamar lui-même avant de recevoir l’autorisation de retourner à Robann en compagnie de Tomas Bombyx.

Depuis, Jenn fait tout en son possible pour contrer les plans et stopper l’influence des aberrations célestes. Si certains y voient une rare démonstration d’altruisme de la part d’un mage noir, la vérité est que Jenne est motivée d’abord et avant tout par un désir de vengence. Elle n’hésiterait probablement pas à sacrifier la vie d’un inconnu si cela lui permettait de vaincre Allabar.

Jenn Eigersonn

Dragons d'un bayou perdu Borris