Kelsea Eigersonn

Currently land-bound pirate investigating meteorite-induced animated vomit

Description:

Brutal Rogue lvl 12

 

Str 17, Con 15, Dex 21, Int 9, Wis 11, Cha 13

AC 26, Fort 24, Ref 29, Will 22

HP 82, Bloodied 41

Surges/day 8, Surge Value 20

 

Dagger''1 of distance ''15 1d4'+'5 melee

Dagger''1 of distance ''17, 1d4'+'5 ranged (10/20)

Shuriken ''14, 1d6''4  ranged (6/12)

Lifedrinking dagger''1 ''15, 1d4'+'5 melee

Feyslaughter dagger''2 ''16, 1d4'+'7 melee

 

Skills:

Acrobatics ''16, Athletics ''14, Bluff ''12, Insight ''11, Perception ''13, Slealth ''16(''1), Endurance ''15, Thievery '+'16.

Feats

Backstabber, Light Blade Focus, Monastic Disciple, Fluid Motion, Slaying Action, Improved Defenses, Resilient Focus, Deft Blade, Expert Sneak

 

Powers:

At-will: Acrobatic Strike, Clever Strike

Encounter: Dazing Strike, Low Slash, Sand in the Eyes, Stone Fist Flurry of Blows, Ignoble Escape, Heroic Effort, Critical Opportunity, Sneak in the Attack, Combat Tumblset

Daily: Press the Adavantage, Surefooted Retort, Knockout, Meditation of the Blade

 

Weapons: Daggers x2, Shurikens x10

Dagger of Distance ''1, Lifedrinking Dagger ''1, Feyslaughter dagger '+'2

Armor:Drowmesh armor of Darkdeeds +3

Deathcut Leather Armor ''1 (resist 5 necro et poison, daily imm react if enemy hits me: 1d10''cha dam)

Neck: Cloak of Survival ''2 (resist 5 fire et 5 cold, ''2 endurance)

Arm: Iron armband of power ('+'2 item bonus to melee damage rolls)

Feet: Wavestrider boots

 

Misc Equipement: Adventurer's pack, Climber's kit, crowbar, footpads (''1 move silent), thieves' tools (''2 for locks and traps), torches x2, healing potion

Potion of healing

Potion of clarity

Bag of holding

Map of unseen land

Gem of wish de Fistandantilus

Power Jewel (daily: recall encouter power level 3 ou moins en minor action)

Bio:

Chapitre 1 : « Early childhood and thief-acrobats »

Une bataille X a chassé moi et ma sœur de chez nous et nous a poussées à « s'enrôler » dans une troupe d'acrobates ambulante et d'y apprendre le métier de lanceuse de couteaux et prestidigitatrice respectivement.  Cependant, ma sœur Jenn a rapidement commencé à se douter qu’elle possédait des talents magiques, alors elle a quitté le groupe pour confirmer ses soupçons et faire fructifier ses habiletés à la Tower of High Sorcery.
Un soir où je revenais de la taverne anormalement tôt, j'ai surpris certains d'entre eux qui se préparaient à profiter de leurs talents pour se faufiler dans certaines maisons cette nuit-là pour arrondir leur fin de mois.  

Surprenamment peut-être, le leader de ce groupe s'avère être une hill dwarf, Eldred Steelbrim, la percussionniste.  Cette dernière n'a pas la confiance facile, mais comme tous les nains, son amitié et sa loyauté sont éternels une fois gagnées.  Elle est très opportuniste et pragmatique, et ne s'encombre pas de lois, principes philosophiques ou éthiques s'ils ne viennent pas directement améliorer le sort de son entourage.
Un autre membre des cambrioleurs et mon meilleur ami parmi eux est Nemeredes fils de Typhion, un centaur qui a été défiguré par une flèche qui lui aurait laissé une longue cicatrice dans le visage.  Il est chargé de faire le guet lors de nos petites « excursions » et apprécie beaucoup le style de vie vaguement nomade et dynamique de la troupe.   

Ayant appris leur secret, ils n'ont pas eu vraiment d'autre choix que d'acquiescer lorsque j'ai demandé de me joindre à leur petit groupe.


Chapitre 2 : « Shit hits the fan »

Près d’un an suite à mon initiation à leur activité nocturne, notre groupe devint complaisant et certains d’entre nous furent découverts et piégés par les gardes locaux.  Plusieurs coups et projectiles furent échangés je me suis prise un carreau dans la cuisse au détour d’une allée.  Je me suis écroulée au sol, la vision s’embrouillant à cause de l’hémorragie, j’ai fini par perdre connaissance alors que mes derniers compagnons étaient contraints de fuir dans le dédalle de quelques allées sombres.

Puis, je me suis réveillée, très à l’étroit, dans un endroit sombre et étouffant.  Après maints effort, je parvins à m’extirper de ce qui semblait être, d’après la pierre tombale de piètre qualité sans inscription et les quelques ossements que ma sortie a délogés, une fosse commune.  Un retour à la ville me permit de dérober un peu de linge et d’apprendre que plusieurs mois s’étaient écoulés entre temps.  Consternée par cette nouvelle, je me mis sur les traces de mes amis afin qu’ils puissent m’aider à trouver une explication à ce qui m’était arrivé.  Je les ai retrouvés dans la ville de Robann, où furent plus que surpris, mais heureux, de me revoir, vivante.  L’altercation avec la garde avait eu l’effet d’une douche froide sur plusieurs d’entre eux, qui ont décidé de se tenir tranquilles et de mener une vie plus normale, le groupe se réunissant qu’occasionnellement pour faire des tours sur la place publique ou boire une bière ensembles.  Eux non plus ne comprennent pas ce qui a pu se passer avec moi, mais ils m’ont suggéré rester à Robann et de m’y refaire une vie comme ils l’ont fait.  À Robann, j’ai aussi pu retrouver ma sœur, avec laquelle je n’avais eu que des correspondances écrites depuis un bon bout de temps.  Apparemment, elle n’avait pu s’engager de manière permanente à la tour, mais avait tout de même réussi à convaincre un des wizards à lui céder un petit spellbook pour qu’elle puisse s’entraîner par elle-même pour l’instant.  Elle tient donc un petit établissement de services arcanes (ex : identification d’objets magiques et autres), mais malheureusement, son expertise en la matière fut insuffisant pour élucider mon mystère, quoiqu’elle est convaincue que la marque qui est apparue sur ma cuisse depuis mon « réveil » est clairement magique.  Finalement, depuis son retour à Robann, ma soeur s’est trouvé un petit ami, Alexias, un jeune chevalier qui habite la ville depuis quelques années.


Chapitre 3 : « Un CV de pirate »

Prendre un break semblait comme une bonne idée pour l’instant, alors je me suis essayée à différents emplois, sans succès.  Visiblement, mes talents ou mon intérêt ne résident pas dans ces domaines.  De plus, des bribes de mémoire qui ne m’appartiennent pas et des rêves troublants ne me permettent pas de trouver une certaine paix.  Alors que je m’affairais à oublier mes troubles à la taverne bon marché du port, une bar brawl intense à commencé je m’y suis trouvée mêlée.  Dans le feu de l’action, et sans doute sous les effets de l’alcool, je suis parvenue à assommer une montagne de muscle assez impressionnante, ce qui attira l’attention du first mate œuvrant sur l’un des plus grands bateaux au port.  J’acceptai son offre et j’ai fini par travailler sur un bateau de pirate, souvent à côté du receleur, de qui j’ai appris à faire du recel et gérer les ressources matérielles du navire.  Ce genre d’emploi me plait bien, surtout que les membres de l’équipage ne sont pas vraiment des tueurs sanguinaires contrairement aux histoires qu’on raconte aux enfants, et je me suis liée d’amitié avec Samm, un humain « nomade » dont la famille se constitue de marins de génération en génération.  Il a tendance à être téméraire et peut s’emporter facilement parfois, ce qui convient plus ou moins à son poste de maître d’arme sur le pont.    

Kelsea Eigersonn

Dragons d'un bayou perdu Cathsama